Cinéma

Disney part-il en live?





disney part en live

 

J’ai envie d’écrire sur Disney, et un sujet qui me tient à coeur car c’est quelque chose qui me fascine et à la fois m’horripile. Je ne veux pas me louper ou dire des bêtises. Du coup l’article est en attente depuis mai. Quand une personne vient me dire « hé t’as vu il y a un nouveau Disney qui va sortir au cinéma? » je vais répondre « oui j’ai vu », mais je vais aussi penser « oui ça fait 3 ans que je l’attends ».

Je le dis, redis et redis, Disney c’est une passion, si ce n’est une religion. Je pourrai regarder des heures entière des reportages que ça soit sur les films, sur le Monsieur ou sur les parc, je suis tout le temps à la recherche de nouveaux livres où je pourrais apprendre des choses en plus sur cet Empire économique.
Mais depuis quelques années, Disney a tout misé sur une chose : les adaptations des classiques en live-action.

 

disney part en live
Je sais que vous avez sifflé la chanson en voyant l’image ahah

 

Depuis sa création, Disney a toujours eu une longueur d’avance sur l’animation. Il a été le premier a mélanger dessin-animé et live-action avec sa série Alice comedies (une première version d’Alice au Pays des merveilles) (j’aimerai vous expliquer, mais ça prendrait déjà un article, cependant dites-moi si des articles sur l’animation vous intéresse !) Il a été le premier à ajouter du son à un dessin-animé (avec Steamboat Willie), le premier a ajouté de la couleur aux cellulos (Flowers and Trees), et il a été le premier a faire un long-métrage d’animation (Blanche-Neige et les sept nains). Pour résumer, Walt Disney rime avec innover. C’est ce qui lui permet d’avoir cette longueur d’avance sur les autres grandes compagnies. Chaque projet Disney est risqué, il y met toutes l’économie de son entreprise, son frère Roy et sa femme essaye chaque fois de l’arrêter, mais à chaque sortie on voit que c’est une réussite. Ce que j’aime chez Walt est clairement sa détermination et son investissement dans ses idées.

Walt va prendre goût à mêler les genres et dès les années 1940, on verra sortir des films d’animation avec des vrais acteurs. Les films Disney live action remontent donc depuis quelques temps. Mais depuis 1997, une idée à traverser les studios: pourquoi ne pas adapter les dessins-animés classiques Disney en chair et en os?  Disney part-il en live? C’est donc là qu’on rentre dans le vif du sujet ! Pour écrire ce billet, j’ai épluché pas mal d’article sur le sujet et beaucoup d’entre eux ont élu Alice aux Pays des merveilles (2010, Tim Burton) comme la première adaptation d’un classique. Ces personnes ont oublié un film, considéré comme navet mais que j’aime d’amour ..

 

Comment peut-on oublier l’interprétation magistrale de Glenn Clause en Cruella ainsi que l’un des premiers rôle de Dr. House? Alors d’autres puristes me diront que dans les années 80 il y a eu une adaptation du livre de la jungle, mais comme c’est un remake et que l’histoire se passe une fois que Mowgli est adulte, je ne le rentre pas dans vraiment dans le genre.

Même si les créations live actions chez Dinsey sont omniprésentes (Benjamin Gates, Pirates des Caraïbes, Chérie j’ai rétréci … pour citer les plus grosses saga) et d’autant plus avec les rachats de Marvel et Lucasfilm aujourd’hui, depuis 2010, Robert Iger (directeur général de la compagnie depuis 2005) a dans la tête de voir les plus grands classique adapté en live action. Quelques idées ont été évoqué à cet époque, mais rien n’était confirmé.
Puis la sortie la même année de LEUR classique par les concurrent a créer une bombe. Souvenez-vous en 2012, nous avons eu le droit, à quelques semaines d’intervalles à 2 Blanche-neige ! Blanche-neige et le classeur, par Rupert Sanders avec Kristen stewart et Chris hempsworth, et Mirror, Mirror par Tarsem Singh avec Julia Robert et Lilly collins. A ce moment l’entreprise a décidé de se prendre en main et nous annonça projet sur projet. Le premier sorti en 2014 fut Maléfique et je ne connais pas une personne qui a été déçu par ce film.

disney part en live

Mais pourquoi se diriger vers une chemin d’adaptation alors que la clé de Disney était juqu’à présent innover? Comme je l’ai dis plus haut, une bonne partie des films d’animations sont basés sur des Contes, et si nous regardons la liste des adaptations live action à venir on peut voir que nombreux sont de la tranche des années 90. Et ce n’est pas un hasard.

Après la mort de Walt Disney en 1966, l’entreprise a connu un grand vide et des gros bides. Si on regarde les films sorties entre la mort de Disney et la fin des années 80, il n’y a aucun grand classique présents. « Mais tu dis n »importe quoi, il y a les Aristochats, Rox et Rouky et Robin des bois« ! Et moi je vous répond : d’abord avez-vous regardé Robin des Bois récemment? Ce film est d’un ennui mortel ! Et concernant les 3, en terme de succès par rapport aux précédents films, il y a un véritable creux, ils sont considérés comme navet cinématographiquement parlant. Bien que Les Aristochats soient un cas à part car Disney a commencé a travaillé dessus et à sa mort le projet a été repoussé. De toute façon, à en croire les papiers, tout ce que Janet Wasko a touché est un navet.

Dans les années 80 arrive le sauveur de Disney: Michael Eisner. C’est à lui qu’on doit Disneyland Paris, Tokyo Disneyland, EPCOT, mais il est surtout le penseur de tous les films à partir de La Petite Sirène à Chicken Little, soit tout les Disney qui ont bercé notre enfance ! Le succès chez Disney va revenir avec La petite sirène. C’est pour ça que je disais que ce n’était pas un hasard si les prochaines adaptations live-action sont des films de cette période. De cette façon il va attirer les enfants des années 90, les parents des enfants des années 90, mais également toute la nouvelle génération !

disney part en live

Depuis Alice aux pays des merveilles en 2010 nous avons eu le droit à Maléfique (2014), Cendrillon (2015) (que je n’ai pas vraiment aimé ..), cette année Le livre de La jungle par Jon Favreau (réalisateur du premier Iron man et Pitt le milliardaire dans Friends), la suite d’Alice et Peter et Eliott le dragon. Ca en fait des adaptations en une seule année, calmos Disney. Donc si vous m’avez lu jusque là, vous vous dîtes « mais elle dit n’importe quoi alors ces films ne sont pas sorties en 1990 » … c’est vrai. Mais ça me permet de faire la transition sur ce qui reste à venir ! Depuis quelques semaine, voir quelques mois, les projets d’adaptations ont officieusement et officiellement été dévoilés, et voici cette liste:

 

∙La belle et la bête (2017)
∙ Dumbo (par Tim Burton)
∙ Mulan (dont Jennifer Lawrence annoncé récemment)
∙ Winnie l’ourson
∙ La fée clochette
∙ Mary Poppins
∙ Merlin l’enchanteur
∙ Le Roi lion (tout juste annoncé par Jon Favreau)
∙ La petite sirène
∙ Le génie (rumeur uniquement)

Donc sur la moitié de cette liste, 5 sont des sorties des années 90 et pas des moindre. A cette allure, ça m’étonne presque que Pocahontas n’est pas été annoncé.
Sachant que d’autres productions ont adapté des contes célèbres grâce au classique Disney des années 90, je pense notamment à Hercules et Tarzan, qui ont le droit à depuis quelques années à plusieurs adaptations.

disney part en live

Alors pari risqué? Je dis oui et non. Oui pour certains projets comme Winnie l’Ourson et le Roi Lion, s’attaqué à ces icônes animalières est un risque à prendre, et je n’ai pas envie de voir le massacre qui peut être fait. Après Dumbo aussi est assez incroyable comme choix d’adaptation, mais quand on voit qui est le réalisateur, on peut faire confiance, tout est possible avec Burton.

Ce que risque d’entraîner ce trop pleins d’adaptations c’est une lassitude auprès des spectateurs. Alors pas par rapport aux plus petits car ça les fait découvrir de nouvelles histoires, mais je pense notamment aux plus grands. C’est sympa de voir des adaptations/remake, mais trop c’est trop? Ca nous ferait une moyenne de presque 2 adaptations par an? Et les nouveautés Disney? Parce qu’en plus de ça, penser aux suites de Pirates des Caraïbes, Star Wars, The avengers … Avec le bide qu’avait fait Tomorrowland, on risque de bientôt ne plus voir de création originale Disney en live-action sur grand écran.

Parce que tout ça ne permet pas forcément d’avoir le temps pour les créations originales, n’oublions pas que la patte de Disney c’est aller toujours plus loin dans la nouveauté, donc il serait bête de pas proposer des choses nouvelles avec les adaptations. A côté de ça, dans les équipes qui gèrent les films d’animations, on voit moins de grandes sorties, mais nous avons le droit à des films de qualité. Nous attendons tous avec impatience Vaiana, la légende du bout du monde, qui aura sans doute le même succès que Zootopie.
Enfin, nous avons donc vraiment des chemins différents pour les cousins Disney et Pixar. Alors que Disney a pris le parti de miser que sur les adaptations, Pixar a annoncé ne plus jamais faire des suites (enfin ils n’ont jamais dis jamais), à partir de 2019 ! J’espère que vous avez tout noté dans vos agendas et commencé à économiser (les cinémas sont des voleurs hein..) parce que ça commence à être blindée de sortie !

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 responses to “Disney part-il en live?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *