Cinéma

Lalaland, le feel good movie





lalaland feel good movie

 

Généralement quand je parle de film sur le blog il s’agit de Disney ou de super-héros mais là il fallait que je vous parle de ce film dont on entend tellement parler, 14 nominations aux Oscars, déjà pleinement recompensé et ce n’est absolument pas démérité. Je parle bien sûr de Lalaland, de Damin Chazelle avec en tête d’affiche Emma Stone et Ryan Gosling.

Elle rêve d’être actrice, il rêve d’avoir son club de jazz. Leur rencontre est à chaque fois un pur hasard mais elle finit par être évidente. Mia, jouée par Emma Stone et Sebastian, tenu par Ryan Gosling, nous compte leur histoire d’amour entre morceaux de comédies musicales et partitions entraînantes de jazz.

A vrai dire, j’ai été voir ce film seulement avec tous ces avis positives qu’il avait et les grands espoirs que Hollywood a sur ce film. Je ne savais même pas qu’elle était le plot de l’histoire et j’avais vu un petit bout de bande-annonce. Mais je m’intéresse beaucoup aux Oscars chaque année, donc il était tout à fait normal que j’aille voir le film favoris cette année (comme je l’ai fais l’an dernier avec The Revenant (n’a pas eu le prix du meilleur film, I know), et l’année d’avant avec Birdman, et ainsi de suite..). Et avec grande sincérité, j’espère que Lalaland sera récompensé dans une bonne partie de ses catégories. Je rappelle que 14 nominations est un record historique dans cette grande cérémonie jusqu’à présent tenu par Eve et Titanic.

lalaland feel good movie

Le film commence sur une aire d’autoroute, et d’une scène digne de Grease, on chante, on danse, on est à fond. J’ai toujours aimé les comédies musicales, vous savez et je le répète dans chaque article cinéma, la bande-originale m’influence beaucoup sur mon avis global du film. Alors si vous n’êtes pas branché chansons dans les films et que le jazz ce n’est pas votre truc, il se peut que vous vous ennuyez. D’un point de vu objectif je trouve que les chansons rythment parfaitement le film, il n’y en a ni trop, ni passé, et elles arrivent toujours au bon moment. Ca m’a fait pensé à Disney. Dans certaines comédies musicales, les chansons sont juste là pour illustrer quelque chose qui vient de se passer (et dans certains, le film entier est en chanson). Ici les chansons sont là pour faire avancer l’histoire. Et c’est sur ce point que ça m’a fait pensé à Disney car c’était exactement l’intention de Walt quand il a voulu inclure des chansons (chantées ou non). Et d’un autre côté nous avons la partie Jazz, qui est représentatif de la passion de Seb. Le jazz est un style de musique que j’ai toujours apprécié, mais avec ce film, je le verrai vraiment d’un autre oeil. Ou je l’écouterai d’une autre oreille. Mais comme il le dit dans le film « le jazz, il ne faut pas juste l’entendre, il faut le voir ».

Le tout plongé dans une époque d’Hollywood déconcertante. Nous ne savons pas si nous sommes dans les années 2000 ou dans les années 50, mais ça me plaît ce mélange d’époque, qui laisse quand même sa place aux décors et costumes des années 50, ce qui n’est pas pour me déplaire, au contraire. Tout ça est souligné par le thème principal de Mia et Seb, une mélodie au piano tellement prenante, qui rend à la fois nostalgique et mélancolique. Si je devais vivre une histoire d’amour, j’aimerai que ça soit « notre » chanson de couple tellement que je trouve que c’est une ode à l’amour cette chanson. Un vrai bravo au compositeur, Justin Hurwitz, qui était déjà derrière Whiplash (aussi réalisé par Chazelle), et qui a un vrai avenir prometteur.

 

 

Ce qui me fait une parfaite transition sur le scénario. L’histoire est donc principalement centrée sur l’histoire d’amour entre les deux protagonistes. Je suis le genre de personne qui va vite être lassée des histoires d’amour trop mielleuses. Mais celle-ci m’a transporté. Et ce n’est pas à cause des acteurs, car Emma Stone et Ryan Gosling ne sont pas des acteurs que je porte forcément dans mon coeur. Je pense que toutes les situations dans lesquelles ils sont (je pense notamment à la scène du cinéma, ou leur valse dans les étoiles dans le planétérium) qui m’a fait croire et m’attacher à cette histoire d’amour. Peut-être parce que je m’y retrouve un peu. Ils sont passionnés par ce qu’ils font, par l’un et l’autre, et vivent une relation simple. Et je suis moi-même une passionnée et j’ai besoin d’une relation simple, de vivre au jour le jour. Et sans spoiler, parce que ça serait vraiment trop dommage, la scène finale, toujours sur le thème principale m’a tellement transporté et serré le coeur que c’est pour ça que j’ai aimé cette histoire d’amour. Je pense que les gens qui ont vu le film arriveront à comprendre ce que je veux dire. Un final en apothéose, qui m’a transporté et qui nous a doucement ramené vers la réalité.

lalaland feel good movie

Le film avait ses longueurs (il dure un peu plus de 2h) mais elles ne dérangeaient pas, et je trouve même qu’elles étaient nécéssaire. Je ne vois pas quel moment ils auraient pu coupé, sincèrement. Alors je regrette qu’il n’y ait pas plus d’espace pour les seconds rôles car ce n’est même plus des seconds rôles (sauf pour John Legend) mais c’est vraiment des apparitions. Un peu déçu qu’on ne voit pas plus les copines de Mia car leur moment m’a donné envie d’en savoir plus sur leur relations.

N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez vu le film, et si oui vous avez aimé. Dites moi quelle a été votre scène préférée (ou votre chanson préférée) du film??

Love.

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 responses to “Lalaland, le feel good movie

  1. Je n’ai pas encore vu ce film et je le regrette énormément car je n’entends vraiment que du bien dessus ! Comme toi j’aime beaucoup suivre les Oscars chaque année et découvrir de nouvelles choses en voyant les nominés… Donc j’espère pouvoir voir La La Land avant la cérémonie histoire de me faire une petite idée, en attendant j’ai trouvé ta critique très bien écrite ! :)

    1. Oui fonce dès que tu peux ! Il va surement rentrer dans l’histoire (enfin il l’est déjà avec autant de nomination) !
      Merci beaucoup en tout cas :)

    1. Maintenant que tu le dis j’ai entendu peu d’avis des hommes du coup c’est bien de savoir que ça plait au public masculin !
      La BO est une vraie addiction, je suis d’accord !

  2. Merci merci de me replonger dans ce bel univers. Je ne sais pas si pour toi c’est pareil, mais parfois j’ai vraiment envie de vivre dans une comédie musicale, tout à l’air tellement plus simple et beau :)
    Bisous
    Ariana

    1. Oh oui je ressens complètement ton ressenti ! D’ailleurs depuis toute petite je rêve de pouvoir me mettre à chanter et danser dans la rue et que les gens m’accompagnent ahah

      Bon je le fais souvent style entre amis et au boulot mais … ils ne m’accompagnent pas :'(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *