Japon

Que vais-je faire au Japon?





que vais-je faire au Japon

Des mois que je vous parle de mon voyage au Japon. Des mois. Que ça soit sur le blog ou les réseaux sociaux. Le temps est venu. Je pars pour Tokyo lundi 27 mars et dans cet article je vais vous détailler mon projet depuis le début. Je vais essayer de ne pas trop m’attarder sur des détails absurdes, mais vous savez que j’aime les absurdités. Alors que vais-je faire au Japon?

La décision  du projet

Vivre sur une longue période au Japon a toujours été un rêve pour moi. Enfin toujours, j’exagère, car à l’école primaire j’avais un autre rêve (et j’en parlais sur mon dernier article). N’importe qui vous le dira. D’ailleurs quand j’entends ma famille me dire aujourd’hui « tu as toujours voulu ça », ça m’émeut un peu. Je savais bien qu’aller au Japon sur une longue période sans avoir été une courte période était risquée. Il fallait que je tâte le terrain, c’est pour ça que juin 2015 je suis partie un mois en séjour linguistique à Tokyo. A ce moment, tout était différent dans ma tête. C’était pour moi la seule occasion d’y aller avant un moment car mon autre objectif à ce moment était de réussir mon stage, travailler un an et entrer aux Gobelins, fameuse école de cinéma d’animation de Paris.

Je ne pensais pas que rentrer du Japon m’affecterai à ce point. Est-ce pour ça que mon stage m’a terriblement ennuyée au point de ne plus être sure à propos de mon avenir? Peut-être. Mais je sais que j’empruntais le mauvais chemin en tout cas. J’étais rongée par le fait de retourner au Japon. Une bonne partie de mon stage j’ai cherché le meilleur moyen d’y retourner. J’ai scruté toutes les écoles de langues et pas que. J’ai même pris des informations pour faire une école de nail-art, si si c’est la vérité. La seule chose qui ne m’intéressait pas était le visa working-holidays, je veux le garder sous le coude. J’ai vraiment adoré pouvoir apprendre chaque jour le japonais, et mes progrès me motivaient encore plus. J’étais rentrée du Japon avec cette soif de connaître encore plus cette langue. J’ai donc décidé de faire une école de langue.

Concrétisation du projet

Ma famille voyait que mon stage me soulait et que je commençais à être dégoutée par la production. C’est naturellement qui ont accepté mon choix de partir. Il fallait que je me trouve absolument un travail et vite car les écoles de langues au Japon coûtent un rein, et mon objectif était de ne pas me faire aidé par mes parents. Par chance, encore en stage, j’ai eu un entretien au Luxembourg pour un poste employée commerciale dans un magasin. Un entretien est tout ce qui m’a fallu pour trouver un job, j’étais assez fière de moi. Malheureusement c’était un magasin encore en travaux, qui a pris du retard donc en attendant pour me payer une voiture je suis retournée travailler au restaurant.

Et c’est donc en novembre que j’ai commencé ma vie en tant que frontalière dans ce petit magasin, sous-branche d’une enseigne qui rime avec Franprix et où les prix vous donnent le tournis tellement c’est indécent. Bref vous savez de quel enseigne de bourgeois je parle. Vous êtes surement au courant que travailler au Luxembourg est plus avantageux pour le salaire. Et mes parents ont bien voulu que je reste chez eux pour que j’économise, et je les remercierai jamais assez. J’ai, de novembre 2015 à aujourd’hui, eu donc un rythme de travail assez dur car je travaillais 6 jours sur 7 en me levant à 4h15. Mais je l’ai fais, et grâce à ça, j’ai pu me payer ce voyage seule, du billet d’avion, à l’école, et aux petits achats nécéssaire à ce voyage.

Que vais-je faire au Japon?

C’est la partie qui doit surement vous intéressez le plus, mais j’avais envie de poser le contexte avant. Donc tout d’abord dans quel ville je vais? Enfin ville, je devrai plutôt dire Préfecture, je vais à Tokyo. Alors pourquoi Tokyo alors que j’ai déjà été? Et bien j’avais beaucoup aimé la vie là-bas. Où je vis en France c’est vraiment la campagne quand on compare à Tokyo et j’ai plein d’énergie à revendre, la dynamique de la ville m’inspire beaucoup, et j’avais encore plus envie de la découvrir. j’avais beaucoup hésité avec Okinawa, mais aller à Okinawa m’aurait isolé du reste du pays et pour le visiter ça risquait d’être compliquée. Oui car même si je vais à Tokyo, j’ai déjà quelques voyages de prévu, notamment dans le Kansai pendant la Golden Week.

Et donc à Tokyo je vais être étudiante à l’école SNG (Shinjuku nihongo gakko) qui proposent également des cours de Japonais à Paris. Par ailleurs, je viens tout juste de récupérer mon visa. Si jamais vous êtes intéressés pour un article consacrer à l’inscription d’une école de langue au Japon, n’hésitez pas à me le faire savoir, je me ferai une joie de vous parler de ça. Pour le logement, ça m’a pris des mois. Lors de mon premier contact avec l’école, ils m’ont envoyé une liste de guest house qui « sponsorisées », et avec qui on avait une petite réduction sur le loyer si on était étudiant à SNG. A côté j’avais fais énormément de recherche sur Sakura-house, oak house, tokyoroomfinder, enfin bref, j’avais une centaine de sélection. Là aussi je peux vous faire un article sur comment trouver le logement qui vous correspond ! C’est en janvier que j’avais pris ma décision. Et mon choix c’est arrêtée sur une social residence de Oak-house, dans le quartier de Hana-koganei, à 25minutes en train de l’école.

Vous savez tout ce que vous devez savoir en général sur ce voyage au Japon, si vous avez des questions n’hésitez pas (:

 

Love

Rendez-vous sur Hellocoton !

21 responses to “Que vais-je faire au Japon?

    1. Oui j’espère en sortir grandie et avec un nouveau rêve du coup !
      Merci beaucoup en tout cas, j’espère ne pas te décevoir alors ;)

  1. Super intéressant ton article. Du coup tu vas faire une année scolaire la bas et tu reviens après la remise de diplôme ?

    Ça approche en tout cas \o/

    1. C’est la question à laquelle je n’aime pas répondre … parce que mon avenir reste flou pour le moment ! On verra ça au moment voulu !

      Ouiiiii 11 jours ohlala

      1. Tu m’étonnes il ne faut pas penser au retour.
        C’est comme moi. Même si on ne part que 2 semaines, comment j’attends ce voyage depuis tellement longtemps que le retour à la réalité va être dur. Il faudra que je trouve un autre rêve lol.
        Du coup nous on sera a sasazuka mais je me demandais si Tokyo etait faisable à pied mais j’ai l’impression que c’est super grand. Comparer a Rome comme tu connais aussi. On a tout fais a pied mais je crois pas que ce soit possible. Conseil moi :D

        Je vais grave penser à toi lundi 27

        1. Oulaaaa alors non c’est absolument INFAISABLE ! Déjà oui parce que c’est immense ! Alors avec un peu de détermination tu peux faire Shinjuku/Shibuya/Harajuku/Aoyama à pied facilement, ensuite un autre moment tu peux faire Ueno/Asakusa/Akihabara aussi … après je connais pas assez pour mieux te conseiller. On dit que Paris et Rome sont faisable à pied ce qui est tout à fait juste. A Paris les stations de métro entre elles sont plutôt proches. A Tokyo il peut y avoir plusieurs km entre chaque stations. Par exemple, ma résidence se trouve à 18km de mon école, et 25 minutes en train (sans changement) mais à pied il me faut presque 4h XD

  2. Ca se rapproche, ça se rapproche !! :)
     » Et mes parents ont bien voulu que je reste chez eux pour que j’économise, et je les remercierai jamais.  » jamais assez plutôt, non ? =P
    C’est super cool d’avoir réussi à concrétiser ton projet et de l’avoir financé seule, peu de gens en sont capables et ça prouve ta volonté ! Comme tu le sais le Japon commence à me manquer et je me dis que mon expérience de stage qui m’avait refroidie était sûrement mal tombée, dans une période de ma vie où j’étais particulièrement défaitiste et du coup j’ai renié le Japon. Mais ça me manque grave ! J’aimerais bien y emmener mon chéri 2 semaines cet été si possible comme tu le sais ! et si c’est pas cet été ce sera sûrement aux vacances scolaires de Toussaint qui sait, on verra !
    N’empêche on y était à la même période, j’y étais aussi en Juin 2015 (j’ai reconnu l’affiche de Pi avec ses larmes de crocodile XD) ! On aurait pu se rencontrer en fait x)

    En tout cas hâte de suivre tes aventures nippones, on a les mêmes goûts donc on va s’entendre ehehe et si je viens au Japon je te le diiiiiiiiiis =D (ce serait énorme de se rencontrer à l’autre bout du monde x))

    1. A merde je vais corriger ça ahah

      Tu dois redonner une chance au Japon, pense à pourquoi tu aimais tant ce pays avant de vivre cette mauvaise expérience!
      Mais je suis sure qu’on a du se croiser au Tokyo Dome en vrai ahahah
      Et oui tu as intérêt à me prévenir si tu viens !

      1. Bah je t’avoue qu’en fait le rythme de travail typiquement jap’ ça me branche pas trop. Ce concept de mettre la priorité sur le travail avant la famille et les amis ça me refroidit pas mal. Puis bon, je supporte de moins en moins les japonais. J’adore toujours autant le pays mais ses habitants restent tout de même très fermés d’esprit pour certains et c’est dur d’évoluer dans un pays où l’amitié est un concept éphémère, où les gens te sollicitent quand ils ont besoin de toi avant de t’oublier ou te rayer de leur vie … Franchement je suis mitigée. Le pays et la vie là-bas me manquent quand même et en ce moment je fais un blocage dessus, je veux tellement y retourner. Mais pour y vivre ? Je ne sais pas. Toi tu auras le statut d’étudiante et être étudiant / touriste au Japon c’est la belle vie. En revanche je te promets que bosser à temps plein c’est psychologiquement difficile, surtout à Tokyo. Si je dois revivre au Japon ce ne sera certainement pas à Tokyo, il y a trop de monde ça m’étouffe, j’aime le social et je préfère donc une ville plus petite.

        C’est fort possible oui ! On y était le même jour quoi, et y avait pas foule d’étrangères au live vu comme on nous regardait XD

        Carrément ! Je n’hésiterai pas !!!

        PS : la chance que Béné visite et commente ton blog, ça doit faire plaisir :)

        1. Je lis généralement que des avis comme toi concernant la vie en tant que workingman/woman au Japon et en particulier à Tokyo. C’est bien pour ça que je ne sais que je travaillerai jamais là-bas à temps plein, où alors je serai mon propre patron ahah

          J’espère que la vie étudiante sera plus soft, mais je ne pense pas qu’il y aura de soucis !

          Ahah ça fait des années que je la suis un peu partout Béné, ça fait vraiment plaisir de la voir de temps en temps passer, et c’est encourageant!

  3. C’est bien tu t’es donné à fond pour réaliser ton rêve ! Bravo !
    Le Japon doit être vraiment top et j’admire vraiment ce que tu fais. D’ailleurs les prix la bas, ils sont élevés par rapport à la France ?
    Tu as une idée de ce que tu veux faire plus tard ou tu verras bien ?
    PS : tu travaillais à Monoprix c’est ca ? Haha

    1. Oh merci, ça me touche beaucoup ce que tu dis.
      Ici ce qui est pus cher qu’en France c’est les transports( même plus chers que les grandes villes) et les logements (équivalent à Paris, je pays environ 550€ pour une chambre dans une résidence avec parties communes)

      Ouai c’est bien ça ahah

  4. Je viens de découvrir ton blog et je le trouve super sympa! Je réfléchis encore à que faire au Japon, je ne sais pas si je vais demander un PVT ou un visa étudiant….
    Et sans indiscrétion tu as économisé combien du coup pour le temps que tu vas passer là-bas à étudier le Japonais? Parce que je me pose beaucoup de question sur le budget :(

    1. J’ai travaillé pendant un an et demi à temps plein et au Luxembourg (salaire brut non qualifié = environ 2000€) donc si j’avais travaillé en France, j’aurai mis bien 2 ans à économiser. Sachant que j’ai vécu chez mes parents donc je n’ai pas eu de loyers à payer ! J’espère que ces informations t’aiderons :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *