Japon

Sayonara, I love you





sayonara I love you

 

Avec ce titre, on pourrait croire que je vais vous dire que j’arrête le blog. Non ! Au contraire, je le reprends. Cet été en regardant Terrace House, un des épisodes s’appelait comme ça, je m’en suis donc inspirée pour cet article. Sayonara veut dire « au revoir » en Japonais, alors pourquoi Au revoir, I Love you? Je devrai même dire « je t’ai aimé ». Tout simplement c’est un au revoir à l’été, cet été au Japon.

J’en reviens pas que ça soit fini, que ça soit passé si vite. Et vous savez quoi? Je suis heureuse que l’été soit fini. Comme vous l’aurez compris, je vous fais un retour blabla pour vous raconter mon été à Tokyo. Ca va faire 6 mois que je suis partie. Quelqu’un les as vu passer? Parce que moi, non.
Je vous disais dans mon article sur ma playlist de l’été 2017 que j’avais raison de craindre l’été Japonais. Courant juillet, les japonais (mes profs, collègues, les infos) nous ont sorti que c’était « officiellement la fin de la saison des pluies ». Je ne mens pas, mais à partir de ce moment il a plu 70% du temps, fais gris, chaud et humide 28%, et 2% représente le soleil du reste de ces jours. J’avais pas signé pour un été comme en Lorraine, je pensais en avoir fini avec ça. Heureusement les 2% de soleil c’est toujours quand j’avais quelque chose de prévue.

Je ne vais pas vous le cacher, j’ai pas passé des moments très joyeux cet été. J’ai vécu mon premier gros coup de blues où j’ai sincèrement pensé à tout arrêter et rentrer. J’ai énormément travailler en juillet, et j’étais tellement effrayée à l’idée d’échouer mes examens que je passais mon temps libre à réviser. Jusqu’à mon break d’une semaine début août, mes journées c’était : aller à l’école – réviser – aller travailler – encore réviser – dormir. Je travaille dans un restaurant, donc oui, même après 23h en rentrant je révisais. Ce qui fais que j’étais complètement à l’ouest pendant les cours. Et à force de me bourrer le cerveau, il a juste déraillé pendant les examens ce qui fait que je n’ai pas obtenu la moyenne suffisante selon l’école. Heureusement il me reste l’autre examen dans 1 semaine pour me rattraper.

L’autre point qui m’a aussi déprimé : mon corps. Vous vous rappelez de mes photos avant/après, de tout le sport que je faisais? Oubliez tout ça, parce que tout ça a disparu en un claquement de doigt. Je pense écrire un article plus détaillé dessus, pour casser tous ces clichés sur l’alimentation au Japon, parce qu’il faut que ça cesse. Donc je me sentais (et je me sens toujours) très mal dans mon corps, j’avais vraiment pas le temps de faire du sport, ou quand je l’avais, j’étais littéralement épuisée. Depuis que j’ai vu ce chiffre sur la balance qui m’a foutu une claque, vous inquiétez pas que je me suis repris en main. Même si ce n’est qu’un chiffre, le plus important c’est de se sentir bien, et ce chiffre ne me fait pas me sentir bien.

sayonara I love you

Heureusement, qu’il y a eu des moments heureux cet été, des moments très chers et inoubliables, qui ont rendu cet été incroyable également !

Tout d’abord début juillet, ma petite pelo Mama est venu me rendre visite à Tokyo avant de rentrer en France après un périple de 4 mois à Honolulu. J’étais tellement heureuse de voir une de mes pelos à Tokyo, ça m’a conforté sur le fait qu’il faut absolument qu’on y aille toutes les 5 un jours. D’ailleurs on c’est rendu compte que valait mieux qu’on reste amies pour la vie tellement qu’on avait de chose à faire.

Juillet, j’ai fais ma première expérience du cinéma au Japon, puisqu’au Japon Pirates des Caraïbes est sorti seulement le 1e juillet. Je ne parlerai pas du film, j’en ferai un article quand je l’aurai vu une seconde fois. C’est la première fois que je vois un film en VO au cinéma, sans sous-titre, donc je voudrais le regarder une nouvelle fois avec sous-titres. J’ai compris le film, c’est juste au cas où des détails m’ont échappé. Mais j’ai vraiment aimé le film. Août, j’ai été voir Spider-man, et Spider-man étant mon marvel préféré, là aussi je vous en parlerai après l’avoir vu une seconde fois.

J’ai également eu la chance de porter mon yukata ! Avec l’école nous avons Yukata no hi, qui consistait simplement à venir à l’école si on le souhaitait, en yukata, et le soir nous avons été à Bon’odoori à Takadanobaba. J’en ai profité l’après-midi pour faire des photos afin d’immortaliser ce moment.

Le yukata était un de mes objectifs de l’été au Japon, tout comme les feux d’artifices. Il n’y en a plein l’été au Japon. J’ai donc profité de mon seul samedi soir de l’été pour me rendre à celui de Tachikawa. Malgré la pluie, ils ont décidé de garder l’événement. C’était sympa, mais la moitié des feux étaient cachés par les nuages ahah. Mais ce qui m’ a plus c’est vraiment la joie des japonais, et leur façon de s’extasier.

 

Un des gros changements cet été fut que je me suis fais tatouée de nouveau, presque sur un coup de tête ! Alors je dis presque parce que je me suis décidée du jour au lendemain, mais je savais que c’était des tatouages que je voulais faire, je ne savais juste pas quand. A vrai dire j’ai pris rendez-vous le lendemain quand j’ai parlé du fait de vouloir rentrer à mes proches. Le plus dur pour moi c’est être loin de ma famille. Les gens sont toujours étonnés quand je leur dis que je parle plus d’une heure par semaine avec mes parents. Pour ce nouveau tatouage qui se trouve sur le sternum (sur la poitrine), j’ai demandé à mes parents et mon frère de me dessiner un simple coeur. Ils ont su ce que j’en ai fais quand je leur ai montré. L’autre tatouage est une simple modification de mon premier tatouage, on a repassé les formes qui commençaient à s’effacer, et ajouté les couleurs, des tâches vulgaires comme je le souhaitais.

Je n’allais également pas passer un été au Japon sans aller à la mer, j’ai l’impression que c’est une étape primordiale ici ! Je n’étais pas censée y aller car ça tombait le jour de ma rentrée et que je travaillais le soir. Mais j’ai décidé de plus profiter que de me pourrir la vie à cause de l’école. Nous avons été avec quelques de mes collocs à Zushi, proche de Kamakura. Malheureusement je venais tout juste de faire mon tatouage (2 semaines et demi) donc je ne me suis pas complètement baigner, et protection ultime avec une serviette et une protection 50.

Sinon je vais en parler en quelques lignes seulement car je vais évidemment y consacrer un article, fin août, grâce à mon travail j’avais des tickets VRAIMENT pas chers pour Disneyland, donc là aussi j’ai manqué l’école et avec my lover, Erina, on a été à Disneyland. Je ne vous cache pas que c’est le jour où j’ai vraiment été le plus heureuse cet été, et c’est un de mes plus beaux souvenirs depuis que je suis au Japon.

Il y a pleins d’autres trucs qui se sont passés également, mais il faut quand même que je garde des choses pour moi et mes propres souvenirs, ce que je partage avec vous c’est les plus grosses lignes qui résument mon été, mais j’ai encore pleins de souvenirs en tête.

 

Je m’étais dis que je reprendrai le blog quand les idées fuseraient dans ma tête, ce qui est le cas donc je vais me prendre le temps et de poser tout ce que j’ai a raconté par écris. Je savais que ce genre de moment arriveraient, des moments de pause. Le plus important c’est de reprendre.
J’espère que vous avez passé de belles vacances, et que votre rentrée c’est bien passé, que ça soit boulot ou école.

Love.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *