Cinéma

Suicide Squad





suicide squad critique

Avant de m’attaquer à une « critique », je fais beaucoup de recherches (en plus de ce que je sais déjà pour là, DC comics) et je lis énormément d’avis. Et souvent ma première réflexion c’est « eux aussi devraient faire des recherche avant de se jeter pour être le premier à sortir une «  » »critique » » » ». Surtout pour un film qui rassemble plusieurs dérivés d’un même univers, vaut mieux savoir de quoi on parle. Vous avez compris, aujourd’hui je vous parle et vous donne mon avis de Suicide Squad, film de Davis Ayer sortie cet été 2016.

Pour vous résumer ce film qui fait tant parler depuis un an et demi, nous sommes après la mort de Superman (vaut mieux avoir vu Batman vs Superman du coup) et l’agent secret Amanda Wiler, convainc le gouvernement d’embaucher une équipe de méchant afin de faire face à la prochaine attaque méta-humaine, car on ne veut plus qu’il se passe la même chose qu’avec Superman. Voilà, ce qu’il faut savoir, ensuite ne vaut mieux pas se fier aux trailers car nous sommes loins de la réalité. La Warner nous vend une histoire de mission suicide, alors qu’au final, peu importe l’histoire, tout repose sur ces personnages

 

Quand on vous parle des méchants de Batman vous pensez à qui? Allez les premiers noms qui nous viennent c’est (obviously) le Joker, mais aussi le Pinguin, Ras’al Gul, Poison Ivy etc… Si on regarde bien, nous avons déjà vu un bon nombre sur grand écran, alors ils ont été cherché les méchants de secondes zones. Durant les 20 premières minutes du film, nous avons une présentation des personnages très bien réussie, qui nous montre vers quelle ligne de réalisation le film s’engage. La moitié de l’histoire est centrée sur Deadshot, un méchant qui n’apparaît que très peu dans l’univers de Batman et qui est pourtant le plus développé dans Suicide Squad, notamment grâce à des scènes flashback. Le reste du casting des méchants, on nous précise juste en quoi ils sont méchants et comment ils se sont fait attrapés. Pour un film qui mise tout sur ses personnages, le développement est vraiment mineur.

suicide squad critique
Pour certains cas, c’est dérangeant. Par exemple, El diablo étant « la clé » de l’histoire, nous déballer son passé à 20min de la fin était très maladroit, contrairement à Captain Boomerang que je n’ai jamais trouvé intéressant et donc son absence du film ne m’a absolument pas gêné. Concernant le Capitaine Rick, capitaine de la mission, et sa bien aimée le docteur June, possédée par la sorcière Enchantress, les personnages étaient vides et sans intérêt, enfin surtout pour Rick Flag. Une simple histoire d’amour mielleuse était suffisante, face à la relation Joker/Quinn, cette relation est inexistante. Le capitaine Rick Flag qui est au final plutôt mené que meneur, n’aurait absolument pas d’importance si son véritable objectif n’était pas de sauver le dr. June Moon.  C’est difficile de faire un film avec une Squad et de ne pas en laisser un de côté, je ne ferai pas de comparaison avec les Gardiens de la Galaxie, tout simplement parce que je ne l’ai pas vu, mais honnêtement, a-t-on vraiment besoin de savoir pourquoi untel ou untel est devenu un super méchant ou de savoir qu’elles sont ses faiblesses? Ce genre de détail scénaristique est essentiel quand on fait un film centré sur un voir deux personnages maximum, mais pour un film tel que Suicide squad qui est juste censé nous en mettre pleins les yeux, pas besoin de connaître les tourments du passé de chacun. J’en ai vu beaucoup se plaindre de ne pas en savoir plus sur untel ou untel, si ça vous dérange autant, aller lire les BD où ils apparaissent et le tour est joué, le but aussi étant de faire tourner la DC comic. Personellement, la chose que j’attendais vraiment de voir c’était les méchants badass et comment les acteurs allaient les interpreter, c’est aussi pour ça que le short/culotte de Harley ne m’a absolument pas dérangé, au contraire, pourquoi les filles ne pourraient pas un petit peu jeter un coup d’oeil? Qui a fais un scandal quand Margot Robbie était l’objet sexuel de Léonardo Dicaprio dans Le loup de Wall street? Personne.

Malheureusement beaucoup crache sur DC, mais oublie que les producteurs et producteurs exécutifs (donc Warner) mettent beaucoup leurs pattes dans la post-prod, Warner s’en contre fout de savoir si le film est fidèle à l’univers DC comics ou non, ce qu’ils regardent c’est la recette après le premier week-end de sa sortie au cinéma, et il ne faut surtout pas mettre un PG de plus de – de 13 ans à un film qui doit être populaire. Et parler de PG me permet de faire une parfaite transition car après avoir vu en surface les personnages, je voulais un peu plus m’attarder sur ces deux protagonistes les plus attendu: Le joker et Harley Quinn.

On l’a lu et relu, et si on a vu le film ça nous a sauté aux yeux: Mais où est le Joker??? Tellement de teasing sur le Joker, sur l’interprétation de Jared Leto et ses petits cadeaux hors tournages à ses collègues, pour que ce qu’on voit dans les trailers soient les seuls scènes du film? Pensez-vous réellement que seule 20 minutes de scènes ont été tourné et qu’au final le Joker n’est qu’un « guest » ?? Si David Ayer a donné sa chance à Jared Leto c’est qu’il y a bien une raison et tout ce que Warner a trouvé de bien à faire c’est de l’auto-censure. Je mettrai ma main à coupé que les studios ont des centaines de séquences glauques avec le Joker qu’ils n’ont pas pu exploiter à cause du PG 13.  La comparaison avec Heath Ledger et Jack Nicholson n’ont donc pas lieu d’être car ces derniers sont LES méchants de Burton et Nolan, ici le Joker doit se partager la vedette avec 7 autres gugus. L’autre raison qui fait que le Joker est quasi inexistant c’est parce qu’il n’existe qu’à travers Harley Quinn, et là c’est une erreur de scénario qui m’a énormément gêné, voir soulé; la relation Joker/Harley Quinn n’est absolument pas comme elle devrait l’être.

suicide squad critique

Margot Robbie réussit avec brio la première adaptation de Harley Quinn au cinéma (oui la première vous autres), et elle mérite le succès de son personnage dans Suicide Squad. Avec les personnages du Joker et Harley il y a de quoi faire un film entier, voir 2, j’étais donc heureuse de retrouver des flashback de Harleen Quinzel. Les quelques séquences avec le Joker m’ont bien fait jubiler (notamment celle où ils tombent dans les cuves d’acides ou je ne sais quoi) mais … mince, depuis quand le Joker est amoureux de Harley Quinn? La première fois que ce personnage est apparu dans le monde DC Comics, c’était dans la version animée la plus connu diffusée à partir de 1992, et de souvenir, le Joker méprise totalement Harley Quinn, il n’en a que faire d’elle, se sert d’elle (et du coup il a surement du l’utiliser pour tuer Robin), la blesse à plusieurs reprises, mais elle, complètement amoureuse de lui revient toujours mais … Le joker lui n’est pas amoureux. Donc encore une fois je ne sais pas si c’est une question de censure (en tant que femme dans le film elle est clairement considérée comme objet sexuel alors si on rajoutait du mépris, les féministes auraient fait des blocus devant les cinémas), mais cette vision de la relation Joker/Quinn ne m’a pas emporté comme je l’espérais. Après c’est peut-être une autre interprétation de David Ayer, mais je pense qu’il y a certains fondamentaux qu’on ne devrait pas toucher.

 

Il risque d’il y avoir des spoilers dans cette partie, donc fuyez vite si vous ne l’avez pas encore vu. En vu du casting assez lourd, du scénario qu’on nous a vendu, et de la bande-annonce que j’ai vu, je m’attendais à quelque chose d’assez glauque, avec de la torture morale et physique, enfin toutes les horribles choses qui collent à la peau de ces méchants DC, on les as connu sans pitié. On est loin de la deuxième partie de The Dark Knight où l’on reste en angoisse. On nous a aussi fais croire qu’Enchantress faisait partie de cette bande alors que c’est uniquement le big boss de fin, et du coup j’étais un peu déçue, je suis sûre qu’on aurait pu faire quelque chose de bien avec elle dans la Squad.

Ce qui est dommage, c’est que le film est clairement coupé en deux, on a l’impression que la première partie c’est ce que DC et david Ayer voulaient, et que la deuxième partie c’est ce que Warner voulait. Donc même si le film n’est pas tel que je l’imaginais, la première partie est super bien rythmée que ça soit en terme d’action mais aussi en terme de musique, toutes les musiques badass sont dans la première partie (excepté Bohemian rhapsody), même si la présentation des personnages est assez déjà-vu, elle passe bien, et pour le coup on peut pas vraiment blâmer le montage, car cette séquence est clairement la plus travaillée du film, Puis leur mission se « termine », ils voient qu’ils se sont fait niquer la gueule et là tout se relâche, tout devient cliché dans les événements, aucune surprise, des musiques de film d’actions banals, pour .. X raisons tout le monde est cousin et se soutiennent à la vie à la mort, excepté Harley Queen qui a quand même voulu se barrer avec le Joker, et le happy ending (enfin presque) bien jolie de la Warner, Will Smith a laissé tomber le masque de Deadshot et nous a fais un remake  d’A la recherche du Bonheur, mais on a quand même le droit à un petit virement de situation avec Harley Queen, c’est son happy ending à elle.

Pour un film que j’attendais vraiment au tournant, j’ai globalement aimé, pas autant que je l’espérais, mais je sais que son blu-ray finira sur mon étagère. Malheureusement, je ne suis pas sûre de vous garantir que c’est mon avis définitif, car quand j’ai vu une deuxième fois Batman vs Superman, j’ai été assez déçue. Suicide Squad reste un bon divertissement, et juste pour le plaisir de Harley Queen, il est à voir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 responses to “Suicide Squad

  1. Ça fait longtemps que je laisse plus de commentaires sur ton blog, il faudra y remédier !

    J’ai vu ce film ce week-end pour une seule et unique raison : la relation Harley Quinn/Joker m’intriguait trop.
    D’habitude
    je ne suis pas du tout une fan des films de superhéros. Je n’ai vu
    aucun Batman, aucun Avengers et je crois que le dernier Marvel que j’ai
    vu c’est Les gardiens de la Galaxie (et encore, c’était un peu de force
    car je gardais des enfants qui voulaient à tout prix le voir).

    Tout
    comme toi, j’ai beaucoup aimé la première partie du film avec la
    présentation des personnages, je trouvais que c’était super bien fait et
    ça donnait le la. Mais la deuxième partie : ennui total. Ça m’a rappelé
    pourquoi je n’aimais pas les films de superhéros et d’action en
    général. Des supers pouvoirs, des pistolets qui tirent sans arrêt, du
    fight, des explosions de-ci, de-là… Sans parler de la méchante Cara
    Delevingne en Enchantresse qui était tout sauf menaçante, limite elle me
    faisait de la peine.

    Et bien sûr, grosse déception
    en voyant que les scènes du Joker étaient moindres alors que, je
    l’avoue, je suis allée voir ce film en grande partie pour lui parce que
    très étrangement, Jared Leto rend ce personnage super attirant. Je suis
    certaine que si, comme tu l’as très justement dit, on avait pas coupé
    les 3/4 de ses scènes, il aurait été bien à la hauteur. Il avait trop
    peu de moments pour qu’on puisse apprécier son interprétation comme
    certains ont apprécié celles de Heath Ledger et Jack Nicholson.

    Harley
    Quinn de son côté, c’était la raison pour laquelle j’ai tenu jusqu’à la
    fin du film. Personnage haut en couleur à laquelle tu t’attaches,
    contrairement à Will Smith que j’ai trouvé boooring. J’ai adoré
    l’interprétation de Margot Robbie et en inculte que je suis, j’ai mis un
    temps avant de réaliser que c’était elle dans Le loup de Wall Street
    (comme quoi elle fait bien son job).

    En gros, je
    mettrais un 3 sur 5 à ce film. Le seul truc positif c’est que j’ai
    découvert Jared Leto (oui, oui, j’avais jamais vraiment fait attention à
    lui auparavant mais j’ai bien aimé son interprétation) du coup j’ai
    envie de me faire Dallas Buyers Club là pour voir l’étendue de ses
    talents.

    Maintenant j’attends juste qu’ils nous fassent
    un spin-off Joker/Harley Quinn avec d’autres personnages du style
    Poison Ivy, etc… Ca serait bien cool et peut-être qu’on s’endormirait
    moins ?

    (Wow, j’ai beaucoup écrit.)

    Des bisous.

    1. Coucou ma Jess ! Ca fait longtemps en effet.

      Du coup tu n’aimes aucun film d’action ou c’est vraiment le film super-héros? Parce qu’en général le vrai film de c’est plus avec des Super-pouvoir ! Le cas de Suicide Squad est vraiment un cas à part des films de super-héros et j’ai lu plusieurs cas comme toi qui disaient que SS c’était le premier film de super héros qu’ils voyaient et que ça serait le dernier … dommage car ils manquent des super films ! Rien que pour les Batman et Spider-man ahah

      Peut-être un spin off un jour mais pas avec les même acteurs je pense, en général quand on endosse le costume du Joker c’est une seule fois ! Dommage, il y avait un vrai potentiel avec Jared :/ ( et si t veux le voir dans l’excellence, regarde le classique Requiem for a dream ! )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *