Japon

Deux ans de Hanami à Tokyo






Je dois de vous dire la vérité à propos de cet article sur les Hanami. De base je l’avais écrit pour l’année dernière, et je me suis mise en retard avec l’édition des photos. Puis j’ai été occupée, et de fil en aiguille ai été en juillet 2017. Et sans que je m’en rende compte, on était déjà dans la période des sakuras de 2018. Donc autant faire d’une pierre deux coups, je vais vous partager mes plus belles photos des deux Hanami d’Hanami à Tokyo que j’ai vécu.

 

 

Hanami 2017

 

Je suis arrivée fin mars 2017, et si je me souviens bien, la floraison maximale était aux alentours des 10 avril. Ce qui fait que j’ai eu le temps d’assister pour la première fois à ce miracle de la nature. J’avais de la chance de vivre près d’une grande allée de Sakura que je voyais de ma chambre. C’était un spectacle magnifique. Et si on suivait ce chemin en marchant environ 20 minutes, ont tombé sur l’immense parc Koganei. Dans ce parc se trouvait également le musée extérieur de l’époque Edo.


Je suis également allée voir les sakuras à Takadanobaba, au niveau de la rivière Kanda. Un endroit très magnifique à voir si on est dans le coin. Et vu que mon école se trouvait juste derrière cette rivière, ce sont nos professeurs qui nous ont conseillé d’aller là.Et pour finir cette édition 2017, je suis partie en journée voir les sakuras à Meguro-Gawa. De souvenir c’était assez plein, mais facile à circuler quand même.

hanami 2018

Contrairement à 2017, les sakuras ont pointé leur bout de leur nez super tôt. Début mars nous avions déjà les pruniers (les fleurs sont très roses) en fleurs. Ensuite selon les endroits et les types de Sakura, la floraison c’est plus ou moins accéléré. Lors de ma cérémonie de remise de diplômes, lorsque je suis sortie de chez moi et emprunter le chemin de sakura, il n’y avait quasi pas de fleurs. Arrivé à Ichigaya, les cerisiers au bord de la rivière Chiyoda étaient à environ 70% de floraison.

 

Alors que je découvrais le parc Koganei en 2017 et ne le connaissais pas entièrement, un an plus tard après des kilomètres de courses parcourus, je savais que j’allais être encore plus émerveillée et je n’étais pas déçue.  Ce que j’ai découvert cette année et que j’ai trouvé très intéressant (même si je suis sûre on en trouve partout dans les grands parcs propice aux hanami), c’est un tableau qui présente les types de cerisiers et où les trouver dans le parc.

 

Quelques jours plus tard, nous avions rendez-vous un soir à Naka-Meguro avec quelques collègues pour une de mes sayonara party, la veille de mon dernier jour de baito. Alors que je m’étais rendu à cet endroit un an plus tôt en journée, cette année ce fut en soirée. Je voyais depuis de nombreuses années à travers les photos à quel point cette rivière pendant les Hanami était belle, mais y être c’est tellement différent. Pourtant il y a un détail qu’on ne peut voir qu’en étant sur place: les japonais. On connait les Japonais, ce sont les pro de la poker-face. Aucune émotion ne se lit sur leur visage. Pourtant, pendant ces deux semaines, tu vois à quel point ils sont heureux. Ils se baladent, passent du temps en famille, profite de la beauté du paysage. En bref, c’est un régal de sortir pendant cette période.

 

J’étais partagée entre laisser mon téléphone et m’en prendre plein la vue ou immortaliser ce moment. Cependant on sait très bien que prendre des photos de nuit n’est pas une partie de plaisir alors le rendu sur photo est vraiment différent de ce qui est gravé en mémoire.

Et vous, quels sont vos spots préférés pour les Hanami . Et hors Tokyo, quels sont les endroits idéals selon vous pour cette période?

Love

Cette photo a été prise, comme vous l’aurez deviné à la vue des lanternes roses, à Meguro-Gawa. Celle de gauche a été prise en 2018 et celle de droite en 2017. J’adorais regardé les messages, on pouvait y lire des choses si mignonnes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 responses to “Deux ans de Hanami à Tokyo

  1. Pouah, ça a l’air vraiment magnifique, les photos sont superbes.
    Je ne m’y connais pas du tout dans la culture japonaise, je ne savais pas ce qu’était le Hamani, merci pour cette découverte !
    Bisous

    1. Oui en France on sait qu’au Japon il y a ces arbres de cerisiers mais on ne sait pas quelle tradition se cacher derrière en effet. Contente de t’avoir fais découvrir tout ça en tout cas (:

  2. C’est vraiment trop beau de belles photos que tu nous montres là
    Je vais être au japon à la mi mars prochain malheureusement je ne verrai donc pas ce magnifique spectacle de la nature

    1. Ca change selon les années, comme je l’ai dis en 2017 c’est arrivé début avril et cette année mi-mars, tu auras peut-être une chance (: Profite bien en tout cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *